Cultiver la présence à soi

Notre quotidien est rempli d’obligations, de contraintes, de distractions. Des périodes nous sont plus favorables que d’autres. Toutes les journées ne se ressemblent pas et notre attitude est à géométrie variable selon notre humeur.

Dans notre société, le regard de l’autre, le besoin de reconnaissance sociale nous amènent à paraitre à l’image de ce que l’on pense que l’autre ou l’environnement attend de nous. Pour certaines choses, nous serons en pilote automatique d’habitudes et conditionnements depuis l’enfance, pour d’autres, nous avons peut-être identifié ceux-ci mais nous avons des difficultés à nous en extraire.

Nous sommes noyés d’informations par les médias, les réseaux sociaux, les distractions de toutes sortes et, aussi, ce qui n’est pas des moindre, nous sommes happés par notre smartphone.

L’ensemble de ces circonstances conduit notre mental à être toujours occupé pour ne pas dire préoccupé. Nos pensées sont comme un singe qui saute d’une branche à une autre nous entraînant du passé au futur mais rarement à être dans l’instant présent. Ainsi, nous nous éloignons de nos aspirations profondes.  

La pratique de la méditation va aider à se libérer peu à peu de nos conditionnements, de nos habitudes addictives, des sevrages variés extérieurs comme la publicité, les fake news, pour s’ouvrir peu à peu à un état de conscience différent : le superficiel va laisser place à l’essentiel.

Nous oublions trop souvent que nous sommes ce que nous pensons. Si nous nourrissons des pensées de craintes, nous alimentons la peur et le manque de confiance en soi. Si nous nourrissons des pensées de joie et d’abondance, nous rayonnons un état d’être bien plus serein et confiant qui profitera à notre entourage et facilitera bien des situations. Plus on accorde de l’importance à quelque chose, plus on lui donne de l’énergie. Alors, comprenez-vous que vos pensées d’aujourd’hui vont nourrir la journée de demain et les autres à venir ?

Notre mental est constitué d’un amalgame de pensées qui nous conduit à réagir, bien souvent, par mimétisme. Combien de fois avons-nous pu observer que nous sommes dans un jeu d’actions – réactions ? Tu m’as dit cela, je te réponds cela. Tu m’as fait mal, je te fais mal. On nourrit ainsi un cercle vicieux.

Cet enchaînement est en fait un jeu d’égo. Pour le calmer, la méditation est la clé. Elle favorise la culture d’une présence à soi, source d’abondance intérieure.

Mais alors, comment cultiver la présence à soi ? Voici quelques clés pour enrichir chaque jour davantage notre quotidien :

1- Accepter de faire des pauses, dans la journée, seul(e)

2- Vivre dans un mode « slow ». Le ralentissement de nos actions va contribuer à donner de l’oxygène à notre esprit embrumé par l’excès de faire. Vous commencez ainsi à donner du sens à une présence de l’instant. Pour faciliter le passage en ce mode « je prends le temps de », portez attention au rythme de votre respiration, à la durée de votre inspiration, votre expiration, aux mouvement de vos mains, à l’ancrage de vos pieds au sol, à la cadence de votre marche, aux bruits environnants…

3- Utiliser un carnet pour noter la qualité de votre journée, préciser ce qui vous a semblé important que ce soit des choses agréables ou désagréables, mentionner les émotions qui vous ont traversées et comment vous les avez gérées, indiquer les réactions que vous avez vécues… Peu à peu, vous allez mieux comprendre ce qui est à l’origine de votre météo intérieure.

4- Pratiquer la méditation tous les jours, si possible à la même heure, durant quelques minutes, pour commencer. Cela demande au début un effort, une « petite » discipline pour mettre en place ce rituel de temps pour soi. Vous trouverez des conseils sur comment méditer en pièce jointe (PDF).

5- Lors des repas, prendre le temps de manger. Cela veut dire porter son attention à ce que nous sommes en train de mâcher, comment vous mâchez. Combien de fois nous mangeons en pensant à autre chose ou en regardant la TV ou en discutant ? Dans ces cas, nous mangeons et mastiquons nos pensées et les informations que nous recevons de l’extérieur au lieu de savourer la nature des aliments et de les assimiler.

6- Cultiver la présence à soi, c’est aussi cultiver la gratitude : remercier, être reconnaissant de ce que la journée nous a apportée. Bien sûr, les situations inconfortables n’engendrent pas spontanément la gratitude. Toutefois, la gratitude peut être de comprendre ce que cette situation inconfortable nous enseigne.

7- Observer au bout de quelques jours ou semaines, combien, accordant de l’importance à ce que vous êtes et ce que vous faites dans l’instant présent, vous vous ouvrez à davantage de discernement, de lucidité et de vigilance.  Vous quitterez vos conditionnements automatiques toxiques laissant la place à un nouveau champ de perception plus vaste et plus enthousiasmant. De cette façon, vous développerez votre pouvoir créateur et ferez confiance à votre intuition.

Pour compléter, voici des relaxations et méditations pour petits et grands :

Relaxation pour adultes et adolescents

Relaxation pour enfants

Méditation pour adultes et adolescents

Méditation pour enfants

Rédigé par Gisèle Gendron

Nos actualités

Une question, une demande ...

Contact

A chacun sa solution bien-être ! Atman Prema vous répond dans les meilleurs délais.

Adresse
6 Rue Singer
75016 Paris
Accès
Métro Passy (ligne 6)
Métro La Muette (ligne 9)
RER Boulainvilliers (RER C)
Téléphone
07 64 70 16 16
E-mail
yoga@atmanprema.fr
Horaires d'ouverture
Lundi au samedi:
8h30 à 21h